La Grange Dîmière

Publié le 17 Novembre 2016

Le chapitre de la Collégiale Saint-Martin-de-Tours ayant acquis les droits de justice sur le fief de la Merrie de Chenu, celui-ci décide de construire un bâtiment qui cumulera les fonctions d'habitation et d'entrepôt pour le stockage de la dîme, impôt qui était, à l'époque, payé essentiellement en nature. Les chanoines nommaient un Maire, officier chargé de rendre la justice locale et récolter l'impôt. 

Au XIV ème siècle, ils transférèrent leurs droits sur le fief de Chenu à la prévôté d'Anjou. A la Révolution le bâtiment est vendu comme bien national. Transformé au cours des siècles en ferme, entrepôt agricole, écurie, une importante campagne de restauration est entreprise dans les années 80. Elle va durer une dizaine d'années pour aboutir au classement de l'édifice au titre des monuments historiques le 18 octobre 1993.

Elle accueille désormais des concerts, des spectacles, des expositions, des associations et même des particuliers qui souhaitent y organiser un événement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
merci pour votre message
A bientôt
Répondre
C
Merci pour votre invitation à votre exposition du 11 décembre. Je suis très touchée par vos aquarelles... et très jalouse de votre potager! J'aurais adoré savoir faire cela...
Répondre
Grand bonjour
Merci pour votre sympathique message
de nouveaux articles et aquarelles
A bientôt
YDSJ